Make your own free website on Tripod.com


COMMENT PRÉPARE-T-ON UN REMÈDE HOMÉOPATHIQUE?

Un remède homéopathique dégage son efficacité curative grâce au processus de dilution
dont il fait l'objet. Le paradoxe qui l'entoure repose dans le fait que plus il sera dilué et
plus sa force augmentera.

On prépare un remède homéopathique à partir d'une teinture-mère. La substance dont on
veut faire un médicament sera trempée dans l'alcool, puis pressée et filtrée. Le médicament
est ensuite dilué par étapes succesives selon un facteur de 1, de 100 ou de 1000. Si l'on
décide d'adopter une échelle centésimale, par exemple, lors de la première dilution on prélèvera 1%
de la substance pour 99% d'une solution d'alcool. Le médicament ainsi dilué portera la mention 1C.

En second lieu, intervient alors le processus de succussion: le mélange est secoué énergiquement.
C'est alors que l'on peut se livrer à une seconde dilution, qui s'effectuera selon le même procédé:
le médicament portera la mention 2C, et ainsi de suite.

Il en va de même si on utilise une échelle décimale: on prélèvera une partie de la substance pour
9 parties de solution d'alcool.

On aura: 1 ère dilution: 1DH ou 1D
2 ième dilution: 2DH ou 2D, etc.

Dans le cas de substances insolubles, comme le fer, l'argent ou l'or, on aura recours à du lactose,
qu'on diluera selon le même procédé.

Le propre des remèdes homéopathiques est de libérer une énergie ou une force qui stimulera
l'organisme. Nous ne pouvons pas encore à ce jour expliquer ce processus, tout ce que nous savons,
pour l'avoir expérimenté un très grand nombre de fois, c'est qu'il fonctionne.



















.